Gardarem la Carmagnole à Figuerolles !

Il y a 5 ans, portée par 150 Coopérateurs, naissait la Carmagnole : un bar associatif et un lieu d’accueil, dans ce quartier de Figuerolles, pour des initiatives collectives qui ouvrent des alternatives politiques, sociales, écologiques, féministes et culturelles.

Très vite, la Carmagnole s’est imposée comme un lieu sans équivalent à Montpellier où se sont préparées les premières Marches pour le Climat, où les Gilets jaunes ont fait converger leurs débats, où se sont organisées des distributions alimentaires pendant le 1er confinement, où la France-Afrique a fait vivre son Contre-sommet, où l’on prépare actuellement le 40e anniversaire de la Marche pour l’égalité, où des spectacles se partagent en toute convivialité…

Pendant ces 5 ans, plus de 300 événements y ont trouvé leur place, organisés par la Carmagnole ou simplement accueillis dans ses locaux. Chaque année, des centaines de personnes s’y pressent pour y participer

Mais fin 2023, après plus de 5 années d’existence et d’intense activité, la Carmagnole arrivera au terme du bail de location lui permettant d’occuper ses locaux dans le quartier de Figuerolles. Et, au moment où nous lançons cet appel, la reconduction de ce bail est loin d’être acquise, le propriétaire ayant refusé, malgré nos multiples demandes, de s’engager sur ce point.

Aujourd’hui, la Carmagnole a besoin de la mobilisation de tous ceux pour qui ce lieu unique de débat, de combat et de culture doit continuer à exister. A exister et à faire vivre ce quartier de Montpellier qui l’a vu naître et grandir.

Signez la pétition (ici) pour que le bail de location qui unit la Carmagnole et les propriétaires du 10 de la rue Haguenot soit renouvelé car la Carmagnole fait partie du paysage de ce quartier et doit y rester.

Gardarem la Carmagnole à Figuerolles !

Merci.

Des actes. Des vrais !

Au sortir d’un été de canicule et de sécheresse historiques (et avant de probables épisodes cévenols que l’on voudrait sans conséquence dramatique), que restera-t-il dans quelques semaines de « l’urgence écologique absolue » ?..
D’autant que, comme vous sans doute, nous n’accordons aucun crédit aux engagements de « sobriété énergétique » de ceux qui ne cessent de lâcher la bride à l’ultra-libéralisme écocidaire, veillent à préserver le droit à la gloutonnerie de ses milliardaires…mais stigmatisent « l’insouciance » de tous les autres.
Vous pouvez compter sur la Carmagnole pour accompagner tous les combats et prendre des initiatives qui imposeront des actes. Des vrais !

La Carmagnole, chambre d’écho des luttes pour le climat

Certes, la COP 26 a été l’échec que l’on ne pouvait que redouter.
Mais, en cet automne, on a aussi eu de quoi se réjouir sur le front de la lutte pour le climat et la Carmagnole veut s’en faire l’écho le plus puissant possible.
Il y a d’abord eu, mercredi 24 novembre, cette rencontre inédite à Montpellier avec des membres de la Convention Citoyenne pour le Climat. Des citoyens qui ont travaillé pendant des mois durant et qui ne se satisfont en rien du sort qu’E. Macron et son gouvernement ont réservé aux préconisations qui en sont issues. Le rideau est tombé sur la convention. Pas sur la lutte pour le climat !
Et puis, il y a eu ces 2 victoires remportées contre des mastodontes du commerce à tout crin. Qu’ils le pratiquent en ligne ou pas, ils veulent dévorer toujours plus d’espaces et artificialiser toujours plus de sols pour faire toujours plus grossir leurs immenses profits. Mais à St Clément de Rivière, au Nord de Montpellier, et à Fournès dans le Gard, Decathlon et Amazon viennent d’être tenus en échec par la mobilisation citoyenne. Preuve que c’est possible. Nous en avons tiré les enseignements les plus utiles possibles le 16 décembre dernier (à revoir ici). Et on ne s’arrêtera pas là.

Au printemps, de quoi rêverons-nous ?…

“Il y a (150) ans, commun commune, comme un espoir mis en chantier…”

Pourquoi ces 72 journées du printemps 1871 résonnent-elles encore en nous ?
Pourquoi trouvent-elles (doivent-elles retrouver) une étonnante actualité face aux crises politique et sociale que nous vivons 150 ans plus tard ?
Et, au-delà d’une connaissance érudite de cette page de notre histoire, sommes-nous capable d’en tirer des enseignements utiles pour nous et pour demain ?

Telles sont les questions qui nous ont guidés à la Carmagnole pour engager un vrai cycle de célébration mémorielle du 150e anniversaire de la Commune.
Web-conférences, tables-rondes, expositions, visite virtuelle, film en VOD, concert… A l’heure où ces lignes sont écrites, le programme est encore en construction. Tout n’est pas acquis des lieux et des heures. Mais 2 choses sont déjà acquises :
• En démarrant dès le 18 mars et en multipliant les moments et les formes jusqu’au 28 mai, on en entendra parler.
• Montpellier sera une des villes en France où cet anniversaire aura pris un relief tout particulier.

Faites-en votre profit !

Programme complet en cliquant ICI.