Les faits : Rencontre littéraire « Laurence Biberfeld, voix féminine du roman noir », proposée par La Carmagnole et le Festival international du roman noir / FIRN Frontignan

Logo Festival International du Roman Noir Frontignan

La coupable : Née à Toulouse, passe le bac en candidat libre, devient instit à Paris, en Lozère, en Beauce et en Ardèche en refusant l’inspection durant toute sa carrière. Militante libertaire et féministe, Laurence Biberfeld écrit des contes, des poèmes, des essais, des nouvelles et des romans noirs depuis 2002 et ses débuts à la Série Noire/Gallimard. Elle dessine et illustre des ouvrages. Elle vit dans les Cévennes gardoises. Malencontre (In8, 2022, sélection Pépites roman ados au Salon jeunesse de Montreuil) est une course folle dans le métro entre une mère réfugiée cap-verdienne, son fils de dix ans et son furet, traqués par un père violent.

Les preuves « C’était pourtant pas la mer à boire, fallait juste passer de Malakoff à St Ouen. La ligne 13 est la plus pourrie de Paris. Normal, d’une zone à l’autre, ils vont pas faire des miracles pour qu’la lie d’la Terre, j’veux dire monsieur tout l’monde qu’est pas né du bon côté du manche, puisse s’imaginer un’seconde qu’il est là pour l’plaisir. » (Malencontre, In8, 2022)

Couverture livre Malencontre