L ordonnance de 1945 est le texte fondateur de cette justice spécialisée.
Certains la présentent comme inadaptée à la délinquance d aujourd’hui et un projet de réfonte, par ordonnance, a été annoncé par le Garde des sceaux pour septembre.
Alors, qu’est ce qui a chargé ? Les jeunes eux même? la délinquance ? ou plutôt le regard de la société sur sa jeunesse?
2018 restera comme l’année record de détention des mineurs, et les seuls projets en cours sont la création de nouveaux centres éducatifs fermés alors qu’aucun bilan sérieux n’en démontre l’efficacité. Bref, du repressif et du repressif ! Mais cela n’est pas encore assez pour certains…
Car le texte qu’ils veulent abolir soutient que l’éducatif doit primer sur le coercitif et que tout enfant, tout adolescent est educable, quel que soit son parcours et ses actes…

Jeudi 16 mai 2019, à 19h à la Camargnole, nous allons croiser les regards de magistrats, d avocats et d’éducateurs pour mieux comprendre les enjeux politiques autour de la justice des mineurs…

En présence de la représentante régionale du syndicat majoritaire des éducateurs pjj, Snpes Pjj FSU, de la présidente du syndicat des avocats de France (SAF) et d’un représentant du syndicat de la magistrature.(SM)