Une initiative de la Carmagnole et de la Ligue des Droits de l’Homme

Ici, à Montpellier, nous ne sommes qu’à 3 heures de route de Barcelone. Montpellier est même jumelée avec Barcelone… Et pas une voix ne s’élèverait contre le véritable procès politique qui s’est engagé depuis bientôt 2 mois chez notre voisin espagnol !!?

Nous, à la Carmagnole, nous nous sommes dit que ce n’était pas possible. Quelle que soit notre position personnelle sur le sujet de l’indépendance de la Catalogne, rien ne justifie le procès politique qui est fait aux 12 indépendantistes catalans et aux peines qu’ils encourent.

Initialement programmée le 23 mars, interdite d’occupation de l’espace public par la mairie (si, si!), cette manifestation de solidarité revient dans l’agenda de la Carmagnole (et, souhaitons-le, de tout Montpellier) pour ce samedi 18 mai.
Et ce pour « 6 heures de soutien aux prisonniers politiques catalans », avec un contenu étoffé.

Comme il s’y était engagé la 1e fois, Lluis Llach, le chanteur emblématique de l’identité catalane, l’auteur de l’Estaca, mais aussi ancien député au Parlement catalan, sera parmi nous.

Clément Schouler, juriste et délégué régional adjoint du Syndicat de la Magistrature, viendra nous livrer son analyse des chefs d’accusation qui pèsent sur les 12 inculpés

Des musiciens de l’association Música per Llibertat feront le déplacement pour entonner El cant dels ocells, Els segadors et autres hymnes qui s’élèvent quotidiennement aux coins des rues catalanes pour dire le soutien aux prisonniers.

Nul doute qu’ils seront rejoints par d’autres musiciens et choristes pour s’unir à leur chant.

Auparavant, de 16h à 18h, nous aurons pu visionner « 20 S » et « 1-0 », les 2 films qui reconstituent les événements du 20 septembre et du 1er octobre 2017 pour lesquels, ces 12 femmes et hommes encourent jusqu’à 25 ans de prison.

El cant dels ocells. Música per la Llibertat. (9/4/2019)
MÚSICA PER LA LLIBERTAT - Cantada popular a la Presó de Lledoners