Les injonctions au bonheur pullulent aujourd’hui sur les réseaux sociaux, dans les publicités ou les manuels de développement personnel. Pourtant, la souffrance des corps n’est jamais reliée à une cause systémique et se trouve toujours reléguée dans la sphère privée. Ce que nous dit le néolibéralisme, c’est que nous sommes responsables de notre mal-être.

Mais comment sortir de ces cercles vicieux ? Pourquoi le milieu du bien-être est-il autant lié à la doctrine néolibérale voire aux idéologies d’extrême droite ou complotistes ? Comment peut-on penser le yoga comme une pratique révolutionnaire qui nous permette, en prenant soin de nous, de construire un monde plus juste ?

À partir de son expérience personnelle, Camille Teste mène une enquête sur le milieu du bien-être et livre dans “Politiser le bien-être” (Editions Binge Audio) une réflexion passionnante sur la possibilité de reprendre le bien-être au néolibéralisme pour en faire un instrument de lutte.

Camille Teste :
Après des études en philosophie et en sciences sociales à Sciences Po, Camille Teste a été journaliste spécialisée dans les questions de féminisme et de justice sociale. Aujourd’hui professeure de yoga dans le parc national du Vexin, elle est de celles qui utilisent le bien-être comme un instrument de lutte politique.

En partenariat avec la Librairie Fiers de Lettres

L’événement sera inséré dans la programmation d’un festival de l’engagement (« Montpellier 2030 »), organisé par The Island et Pioche !, du 26 juin au 1er juillet.