374 Éléments

Trier par

Après le 29 février évidemment on continue ! Gardarem la Carmagnole à Figuerolles. Comme vous le savez, ce jeudi 29 février, notre bail prend fin. Le bail, oui, mais pas les activités de la Carmagnole !

Le 21 janvier dernier, le 100e anniversaire de la mort de Lénine suscitait…un flop commémoratif retentissant. Avec Marina Garrisi, on rompt le silence.

Autrefois qualifiée de “plus beau jardin de France”, la région grenobloise s’est métamorphosée en bastion de  l’industrie microélectronique, “la Silicon Valley Française”. Bientôt une vallée de la mort si, faisant fi des sécheresses, les usines STMicroelectronics et Soitec s’étendent encore pour consommer 25 000 m3 d’eau potable par jour. A l’heure de la sècheresse et des bassines contestées, voulons-nous continuer à voir notre eau dilapidée et polluée, pour que ces industries puissent renforcer la numérisation de nos vies et leurs gadgets militaires ? Retour sur la lutte du collectif STopMicro, qui appelle à se mettre en mouvement contre ce projet pharaonique soutenu par des milliards d’argent public  bénéficiant en priorité à l’industrie de l’armement et de la surveillance généralisée. La soirée sera animée par le collectif StopMicros et le collectif Technopolice qui mettront en lien les diverses problématiques en jeu sur le terrain.

Projection et concert pour célébrer le 30eme anniversaire de la création de la TV Serrana

A. Halimi évoquera la rupture de confiance entre les forces de l’ordre et le public et s’interrogera sur le caractère systémique des violences policières.

À travers cette affaire et la persécution judiciaire qui s’est abattue sur Julian Assange et ses collaborateurs et collaboratrices, l’autrice révèle le danger que font peser de très puissantes institutions comme le Pentagone, la CIA et la NSA – le “complexe militaro-industriel” des États-Unis – sur la démocratie : non seulement en dissimulant des crimes d’État particulièrement graves, mais aussi en exerçant une surveillance de masse au prétexte de lutter contre le terrorisme, par des méthodes dignes des pires régimes totalitaires. Elle pose donc en filigrane la question de la réalité de nos démocraties, et de la place du journalisme dans celles-ci, en soulignant le paradoxe de la situation : un journaliste s’est vu emprisonné et traité comme un terroriste et un criminel pour avoir dénoncé des crimes de guerre et des dérives du pouvoir tout aussi intolérables.

Explorons les futurs émancipateurs possibles avec le biologiste, syndicaliste militant et député Hendrik Davi.

Séance de théâtre-forum autour de la question : comment faire émerger la confiance entre les différents acteurs qui agissent et gravitent autour d’un tiers lieu ?

Dans son dernier ouvrage, la spécialiste de la grande bourgeoisie et de la reproduction sociale jette un regard sociologique sur le dédain élyséen.

Pour ou contre la gratuité ?.. Une soirée débat avec la Coordination nationale pour des transports collectifs gratuits

Plongez au cœur d’une mobilisation inspirante, où un collectif de femmes de Stains (93) s’unit pour améliorer les conditions éducatives de leurs enfants.

Un documentaire sur l’expérience vécue à la Paillade par des habitants réunis par l’amour de la lecture. En présence de son autrice, Laure Pradal.

L’agro-écologie peut-elle nourrir les hommes à l’heure du réchauffement climatique et de la raréfaction de la ressource en eau ? Une conférence-débat avec Marc Dufumier.

Voyage en musique dans l’histoire contemporaine de l’Afrique avec Vladimir Cagnolari.