Les prochains événements de la Carmagnole

Satisfaction…et colère

En cette mi-octobre, la Carmagnole sort tout juste de l’organisation du Contre-sommet Afrique-France.
Etalée sur 5 jours, cette initiative a réclamé une mobilisation sans précédent et le résultat fut à la hauteur, tant par une affluence maximale (contenue dans des jauges sanitaires strictes), par la qualité des conférences et des débats et par une audience exceptionnelle de leurs diffusions sur notre chaîne YouTube (retrouvez-les toutes sur cette play-list).
Ce résultat est également riche du partenariat noué avec d’autres organisations. Un partenariat habituel et solide (ATTAC, LDH, UJFP, Les Amis du Monde Diplomatique…) ou plus inédit et prometteur (Survie…).
4 des militant.es les plus engagé.es dans son organisation signent d’ailleurs ensemble le bilan de ce contre-sommet dans une tribune publiée sur le blog de Mediapart (retrouvez-la ici).
Nous avons donc de quoi être satisfait.es.
Mais nous sommes aussi en colère.
Car pendant la mascarade d’un sommet officiel qui, devant un parterre de courtisan.es ou de faire-valoir, prétendait nourrir des rapports nouveaux de coopération avec l’Afrique, l’Etat français faisait donner ses pandores pour arrêter 7 militants du mouvement des sans-papiers venus participer à Montpellier à notre contre-sommet.
48h après, 2 d’entre eux étaient soumis à une ordonnance d’expulsion !
La Carmagnole est co-signataire d’un appel à leur libération et à la levée de l’OQTF (obligation de quitter le territoire français) qui les frappe (à lire ici).
Nous ne doutons pas que la dynamique née de ce contre-sommet va encourager de nouvelles coopératrices et coopérateurs à nous rejoindre pour les luttes à mener.

 

Soutenez la carmagnole !

hello logo - Accueil Faire un don

Sur Facebook

5 jours (date de publication)

29541886 174469530018592 3188868487426928446 n.jpg? nc cat=102&ccb=1 5& nc sid=dbb9e7& nc ohc=TG51 6UhNFsAX M2chq& nc ht=scontent cdg2 1 - Accueil
Les 2 militants du Collectif Sans Papier du 75 venus au contre sommet de Montpellier, arrêtés à la descente du train et envoyés au CRA de Nimes viennent d’être libérés suite à leur procès en appel ! - Accueil- AccueilQu’ils soient libérés ne signifie pas que tout est réglé, il faut maintenant se mobiliser pour que les Obligations de Quitter le Territoire Français soient annulées pour eux comme pour les autres camarades interpellés à leur arrivée en gare de Montpellier par les hommes du préfet Mouthou.- Accueil- AccueilMais une chose est sûr la mobilisation unitaire, large, déterminée paie !- Accueil- AccueilMerci aux 2 camarades pour cette photo de leur arrivée à Paris.- Accueil- AccueilLa mobilisation continue !- AccueilAucun être humain n'est illégal ! ... Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook

1 semaine (date de publication)

?psid=3043270965758957&height=50&width=50&ext=1637120686&hash=AeRMcu5YrnGrEi7 1J4 - Accueil
Merci à vous la Carmagnole et aussi les autres structures militantes, de l'organisation de ce contre sommet bousculé par encore et encore de cette répression si affligeante... mais nous ne lâcherons pas !! ... Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook

1 semaine (date de publication)

29541886 174469530018592 3188868487426928446 n.jpg? nc cat=102&ccb=1 5& nc sid=dbb9e7& nc ohc=TG51 6UhNFsAX M2chq& nc ht=scontent cdg2 1 - Accueil
Raphaël Granvaud "Présence militaire française en Afrique" - Contre-sommet Afrique-France 2021 ... Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook

1 semaine (date de publication)

?psid=4386209128135145&height=50&width=50&ext=1637120686&hash=AeRX nW rr4tH1teqaE - Accueil
Conférence de #fannypigeaud sûr le #FrancCFA à la La Carmagnole ... Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook

1 semaine (date de publication)

29541886 174469530018592 3188868487426928446 n.jpg? nc cat=102&ccb=1 5& nc sid=dbb9e7& nc ohc=TG51 6UhNFsAX M2chq& nc ht=scontent cdg2 1 - Accueil
Le Franc CFA- Accueil- AccueilC’est l’un des piliers de la Françafrique : le franc CFA, monnaie utilisée par 14 pays d’Afrique subsaharienne, est un élément essentiel pour comprendre la nature des relations de la France avec ses anciennes colonies.- Accueil- AccueilCréé en 1945, le franc des colonies françaises d’Afrique (CFA) a vu son signe évoluer, ce dernier désignant désormais deux monnaies : celle de la « communauté financière africaine » en Afrique de l’Ouest et celle de la « coopération financière en Afrique centrale ».- Accueil- AccueilSi à l’indépendance, en 1960, la France a officiellement reconnu la souveraineté politique des nouveaux États, elle s’est organisée pour garder la mainmise sur leur économie grâce à ce système monétaire. Aujourd’hui, c’est Paris qui continue de décider de la valeur externe de ces monnaies. Et c’est toujours pour le bénéfice de la France : la zone franc, qui assurait le contrôle économique des colonies, garantit encore à l’économie française un avantage comparatif sur le continent africain et donne à la France des moyens de pression politique. Lorsque ce système archaïque et unique au monde suscite trop de critiques, le gouvernement français a pris l’habitude de procéder à quelques ajustements cosmétiques, comme on l’a vu avec la fausse réforme du franc CFA d’Afrique de l’Ouest, adoptée par les parlementaires français début 2021.- Accueil- AccueilFanny Pigeaud est une journaliste indépendante. Elle collabore notamment à Médiapart et autrice (avec Ndongo Samba Sylla) de L’arme invisible de la Françafrique, Une histoire du Franc CFA, La Découverte, Sept. 2018.- Accueil- AccueilCette conférence est proposée par Les amis du monde diplomatique.- AccueilL’ensemble du programme du Contre-sommet est accessible en cliquant ici.- Accueil- AccueilPrésence militaire française en Afrique- Accueil- AccueilDepuis plus de 10 ans, la France mène en Afrique une « guerre contre le terrorisme ». D’abord secrète, celle-ci constitue désormais la principale justification du maintien des troupes françaises dans ses anciennes colonies. L’opération Barkhane, en volume et en durée, est la plus importante intervention militaire française à l’étranger depuis la guerre d’Algérie.- Accueil- AccueilPourtant la situation dans les pays concernés ne cesse de se dégrader, à commencer par le Mali. Tout laisse malheureusement penser que loin d’être la solution, l’intervention militaire française est une partie du problème et la chute de Kaboul est récemment venue nous rappeler l’urgence de réfléchir aux conséquences des interventions militaires occidentales.- Accueil- AccueilEn juin dernier, Emmanuel Macron a annoncé “la fin de l’opération Barkhane en tant qu’opération extérieure”, suscitant de nombreux contresens. Qu’en est-il réellement de l’évolution du dispositif militaire français en Afrique ?- Accueil- AccueilRaphaël Granvaud est militant de l’association Survie et membre du comité de rédaction Billets d’Afrique. Il a publié plusieurs ouvrages sur la présence militaire française en Afrique.- Accueil- AccueilCette conférence est proposée par l’association SURVIE.- AccueilL’ensemble du programme du Contre-sommet est accessible en cliquant ici. ... Voir plusVoir moins
Voir sur Facebook

MENU