Les prochains événements de la Carmagnole

Confinés, oui. Asphyxiés, non !

Vous lisez probablement cet édito dans votre lieu de confinement. Ou au retour de votre travail que vous poursuivez sous pression, dans des conditions de grande inquiétude et de stress.
Confinés ou réquisitionnés, nous subissons tous sans exception l’injonction du virus. Nous vivons le combat imposé contre cet ennemi commun qui permet au Président de notre République de nous asséner 6 fois que « nous sommes en guerre ». Ok, on ne fera pas de cadeau au coronavirus. Mais d’abord, nous savons que nous ne sommes pas égaux devant l’épidémie et devant la mise en œuvre de notre confinement. Entre le sur-isolement des uns et l’hyper-entassement des autres, celui-ci fait déjà de cruels dégâts dont nous ne mesurons pas encore toutes les conséquences. Et nous n’oublions pas la surdité continue de nos gouvernements successifs (et particulièrement celui qui est aujourd’hui aux commandes) face aux alertes des agents de tous nos services publics et tout particulièrement des personnels de santé et des urgences hospitalières. L’absence de masques n’est que la partie criante et symbolique d’un démantèlement profond et voulu de l’hôpital public dont nous allons payer aujourd’hui et demain le prix exorbitant en vies humaines, en récession économique et en crise sociale.
C’est la raison pour laquelle, au nom de la Carmagnole, notre coordinatrice Lina Angles et notre coordinateur Francis Viguié ont apporté notre signature à cet appel lancé par plusieurs dizaines de personnalités, que nous vous invitons à signer, à relayer, à partager. Bref à faire vivre.
Malgré sa fermeture physique obligatoire, la Carmagnole envisage toutes les formes de respiration partagée de son projet.
A très bientôt donc.
Confinés, oui. Asphyxiés, non !

 

Recevez la carmactu (notre newsletter)

Votre adresse restera confidentiel et vous pouvez vous désinscrire de cette liste à tous moments

Nos vidéos

Intervention d'Henri Meynadier le 14 décembre sur la Place Salengro.
MENU